Origine du Lapacho … arbre sacré des Incas
Cette belle écorce rouge provient d’un arbre tout aussi majestueux. Il pousse principalement en forêts d’Amérique de sud : Argentine, Paraguay, Brésil. Les civilisations Incas traitent leurs maux avec cette écorce depuis des siècles. Au Brésil on la nomme ‘Pau d’Arco’, en France nous la connaissons sous le nom de Lapacho (Tabebuia Avellanedae).
Ses usages
Ses bienfaits ne sont plus à démontrés. Cette écorce aux propriétés antivirales, antifongiques et antiparasitaires est sans théine et peut se consommer en infusion chaude ou froide. Le Lapacho stimule le système immunitaires et s’utilise à titre préventif pendant les périodes froides par exemple. Il traite les infections gastro-intestinales, l’inflammation, ainsi que les désagréments gynécologiques comme la cystite ou la vaginite. Cette écorce serait également recommandée pour des maladies dégénératives comme le cancer (référez-vous à votre médecin ou spécialiste de santé). Pour une cure de 3 à 4 semaines, consommer une tasse les premiers jours, augmenter la quantité au fur et à mesure jusqu’à 1 litre par jour. Le Lapacho est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux personnes sous traitement anti-coagulant.
Conseil de préparation
  • Mettre 2 bonnes cuillères à soupe de Lapacho dans 1 litre d’eau froide.
  • Faire chauffer à feu moyen jusqu’au frémissement. Laisser frémir 5 minutes.
  • Faire infuser 15 minutes hors du feux.
  • Filtrer avec une passoire.
Print Friendly, PDF & Email