Le moringa ou ‘L’arbre de vie’

(Moringa oleifera)

 

La cote de popularité de cette plante a monté en flèche en très peu de temps… du moins en France. Personnellement, je suis toujours un peu ‘méfiante’, je préfère rester en observation lorsqu’un soit disant nouveau produit miracle à tout faire débarque sur le marché ; afin d’avoir plus d’objectivité, des retours clients et si possible de le tester avant d’en parler…

… chose faite l’an dernier. J’ai pris des capsules (poudre de feuille) de Moringa pour renforcer mon système immunitaire. Cela m’a grandement aidé à récupérer en énergie suite à une grosse fatigue et un épisode d’inflammation ORL allergique… (cure de 3 mois). Vivant au Brésil depuis presque 2 ans maintenant, je découvre et teste petit à petit l’univers des plantes tropicales.

Origine et formes usées de la plante

Le Moringa est originaire d’Asie mais il pousse très facilement dans les climats tropicaux. Dans la région Nord-Est où je me situe, il est facile de rencontrer des petits producteurs, par exemple, de fruits et légumes qui ‘cultivent’ cet arbuste et produisent eux-mêmes leur poudre (certifiée) de Moringa.

En réalité, toutes les parties de la plante sont utilisées en botanique : feuille, fleurs, graines, fruits.

Le plus commun est de trouver la poudre issue du séchage et broyage des feuilles mais vous pouvez aussi trouver des concentrés huileux issus des graines.

(l’huile est ici, davantage utilisée pour l’usage cosmétique, en soin capillaire ou pour hydrater la peau)

Que contient le Moringa ?

C’est incontestablement une plante avec une densité nutritionnelle puissante. C’est pour cela qu’elle est cultivée dans de nombreux pays sous-développés pour combattre la malnutrition.

C’est une très bonne source de protéines végétales (presque 10%) et qui plus est… de qualité ! puisque les feuilles contiennent 18 des 20 acides aminés utilisés par l’organisme dont tous les acides aminés essentiels, que notre corps ne sait pas fabriquer par lui-même.

Côté minéraux et oligo-éléments, les feuilles sont une source notable de potassium, calcium, magnésium, phosphore et fer. Il est également riche en vitamine C.

Autres constituants notables :

– des fibres

– de nombreux flavonoïdes (antioxydants) comme la rutine ou la quercétine…

Les vertus du Moringa :

 Cela va découler directement de sa composition :

– sa teneur en protéines, en minéraux… en fait un aliment nutritif qui peut venir compléter une alimentation carencée (protéines et fer végétal, calcium…)

– sa teneur en vitamines C et en flavonoïdes en fait un très bon antioxydant. Idéal pour lutter contre les radicaux libres (pollution extérieure, mauvaise alimentation, stress…)

– la présence de quercétine est intéressante dans les situations d’allergies respiratoires récurrentes. Peut-être une bonne prévention à l’arrivée du printemps avec les pollens…

– il a des propriétés anti-inflammatoires directes. Notamment sur les muqueuses digestives. Intéressant dans les cas de gastrites, ulcères, Crohn, rectocolite hémorragique…

– sa composition en nutriments et antioxydants permet également de booster le système immunitaire.

– la présence non négligeable de fibres aide à lutter contre la constipation.

– d’autres études scientifiques ont montrées des effets positifs sur la régulation de la glycémie et lipidémie. Des effets préventifs cardiovasculaires (effet anti-hypertension) ainsi que des propriétés antibactériennes.

Contre-indications :

– ne pas prendre pendant la grossesse et l’allaitement

– respecter les doses prescrites pour éviter les troubles digestifs tels que diarrhée.

 

Plus d’informations : https://www.santescience.fr/moringa/

Quelques utilisations du Moringa

Thé au Moringa

  1. Faire bouillir 1 L d’eau
  2. Ajoutez 1 C à café de poudre de feuille de Moringa et laisser infuser 10 minutes
  3. Filtrer et dégustez 2 à 3 tasses par jour pour en retirer les bienfaits

Note : son goût est assez prononcé, vous pouvez ajouter quelques gouttes de citron ou bien 1

cuillère de miel.

  

Smoothie au moringa

Ex : 1 petite banane mure

+ autre fruit de saison : ½ avocat, fraises, myrtille, papaye

+ ½ C à café de poudre de moringa

+ lait végétal (avoine, coco, amande…)

+ sirop d’agave si besoin et selon goût

 

Guacamole au Moringa

– 2 ou 3 avocats selon la taille bien murs

– 1 C à soupe épices ‘guacamole’ ou bien juste sel, poivre

– jus de citron

– coriandre fraîche

– 1 C à café de poudre de Moringa

– petites tomate cerises finement coupées (facultatif)

  

La poudre peut aussi être incorporée dans une omelette (cuisson assez rapide), dans tous types de jus de fruits ou légumes, éventuellement du houmous, sur une salade de fruit. Dans des purées de légumes après cuisson/préparation.

En mon sens, il n’est pas judicieux d’incorporer la poudre dans les recettes de biscuits ou des plats qui vont subir une cuisson longue et/ou haute température. Vous allez perdre tous les bénéfices nutritionnels avec la chaleur.

Print Friendly, PDF & Email