J’écris cet article et je découvre en même temps qu’un papayer pousse dans mon propre jardin !

Nous sommes en train d’emménager et notre lopin de terre à besoin de retrouver vie. C’est simple, il n’y a rien, à part de l’herbe jaunie et ce truc…

Ce truc de 6 mètres de haut qui n’a pas vraiment l’apparence d’un arbre et qui dispose de quelques feuilles à son sommet… il me semble vraiment entre la vie et la mort (par son aspect très dénudé)

Et mon mari me dit (presque) sûr de lui : ” oui, ça a une drôle de “tête”, ce truc là… c’est un papayer ?!  surprised

(Je n’ai pas encore l’habitude que des arbres exotiques poussent dans mon jardin… #viedexpat)

Quelle belle surprise, en espérant qu’il produise toujours des fruits.

 

 

Curiosité sur le fruit

– Originaire d’Amérique centrale

– Elle très consommée au Mexique, aux Antilles et en Amérique du Sud mais aussi dans les pays asiatiques

– Elle pousse en grappes uniquement au sommet d’un tronc (le papayer), qui botaniquement n’est pas considéré comme un arbre), un tronc fin et dénudé, qui dispose de très peu de feuilles

– le fruit peut mesurer jusqu’à 30cm et peser jusqu’à 5 kg voire plus !

– les graines à l’intérieur du fruit sont un vrai trésor et peuvent se consommer, elle sont de saveur un peu piquante

– La papaye contient un latex, présent dans le tronc, les tiges, les feuilles et les fruits verts.

– à partir de la peau des papayes encore vertes, il est possible d’obtenir une teinture végétale verte

– un fruit qui incarne une symbolique féminine forte. Certains y voit un utérus d’autres plutôt un sein rempli de lait au moment de l’allaitement (lorsque l’on coupe la papaye, une sécrétion blanchâtre apparait)

 

La papaye en cuisine

– Elle se déguste crue et bien mure en général : à la petite cuillère, en purée, en jus, en smoothie…

ou cuite en version confiture ou chutney :p

– mais aux Antilles et en Asie, elle est également intégrée dans des recettes salées, encore toute – ‘’verte’’ (pas mure)

– la pulpe de papaye peut être utilisée pour attendrir les viandes un peu fermes (action de la papaïne)

– les graines de papayes (intérieur du fruit) peuvent servir à faire – ‘du faux poivre » laver (retirer le mucilage), sécher (four basse T° ou au soleil) et réduire en poudre

 

Beauté au naturel avec la pulpe de papaye

Encore une belle façon de faire de la slow cosmétique, j’adore !

la purée de papaye bien mure, appliquée sur le visage est excellente pour raviver le teint (grâce aux caroténoïdes) mais aussi comme gommage enzymatique ! (= action non agressive pour la peau), l’action protéolytique de la papaïne va venir détruire les peaux mortes accumulées.

 

Côté nutritionnel et bienfaits de la papaye

La papaye est reconnue pour sa richesse en :

– Papaïne (enzyme)

=> aide à la digestion des protéines

=> Utile après des repas copieux contenant de la viande etc…

=> Un des rares fruit qu’un naturopathe pourra vous conseiller de manger à la fin d’un repas 😉

=> le taux de papaïne serait plus intéressant dans les feuilles et le fruit encore vert

 

– des anti oxydants comme :

– la vitamine C

– vitamine A et son précurseur le béta carotène

=> lutte contre le vieillissement cellulaire, renforce le système immunitaire

 

– les vitamines du groupe B dont la B9 (l’acide folique)

=> fruit de choix pour la femme en pré/conception et la santé de nos globules rouges et de notre système nerveux en général

 

– des pigments tels que des caroténoïdes : pigment qui donne la couleur jaune/orangée ou encore du lycopène (couleur rouge/orangée)

 

– Potassium

– magnésium

– Calcium

 

En homéopathie, Carica papaya 5CH est utilisé comme régulateur du système nerveux.

La papaye fermentée : riche en antioxydants, la papaye fermentée permet de lutter contre la formation en excès de radicaux libres, substances toxiques qui accélèrent le vieillissement des cellules de l’organisme. Selon le Pr. Montagnier la papaye fermentée “boosterait” les défenses immunitaires, augmentant ainsi les défenses naturelles dans les maladies dégénératives et en prévention des maladies liées à l’âge. La papaye fermentée possède un fort pouvoir antioxydant, mais ces substances naturelles se trouve,nt aussi dans tous les fruits et légulmes frais colorés. Cette fiche contitue un rappel sur l’importance de consommer chaque jour, en grande quantité, des antioxydants  « au moins cinq fruits et légumes par jour » selon la slogan diffusé par le ministère de la santé ! http://www.mangerbouger.fr/

 

Les graines du fruit

– Bien les laver (enlever le mucilage), les sécher (four basse T° ou au soleil) et les moudre

– la poudre à un pouvoir anti oxydant et anti inflammatoire, reconnue entre autre pour le bien-être hépatique et intestinal (bon vermifuge grâce à la carpaïne)

 

 

Précautions

– La papaye à un effet laxatif léger

– Les personnes allergiques au latex peuvent avoir une allergie croisée avec la papaye

– La consommation des feuilles et du fruit non mure reste déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes suivant un traitement anticoagulant.

 

 

 

POST PLANTE => pour le post plante

Bieffets

En usage interne

Anti oxydants (action contrre les radicaux libres)

Renforce le système immunitaire

Action digestive à la papaïne (enzyme protéolitique)

=> troubles ou lenteur digetsove, balonnement, éructation, brûlure gastrique

 

 

 

 

 

enfait digestif

. Ceci est dû à deux éléments de sa composition : d’une part, la papaye est riche en fibres et, d’autre part, elle contient de la papaïne. Cette dernière est une enzyme qui aide à décomposer les protéines présents dans la nourriture que nous mangeons, et donc à mieux digérer nos repas.

Manger de la papaye régulièrement permet donc de réduire les ballonnements, la constipation et les syndromes de l’intestin irritable. Cela aide aussi à soulager les douleurs de l’estomac et à éviter l’indigestion et les gaz intestinaux.

 

Les graines de la papaye jouent aussi un rôle important dans ce domaine. On ne pense jamais à les manger, et pourtant elles ont d’excellentes propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes. Dans le cas de la digestion, les graines aident à traiter les ulcères et à lutter contre la salmonelle, entre autres.

 

Anti inflammatoire

La papaye est un véritable concentré de bienfaits pour l’organisme.

C’est une excellente source de vitamines A, B, C et de magnésium qui sont de puissants antioxydants luttant contre le vieillissement du corps et contribuant à renforcer le système immunitaire.

Riche en fibres, la papaye permet une bonne régulation du transit intestinal. Ce fruit tropical contient des enzymes, la chymopapïne et la papaïne, qui aident à réduire les inflammations.

Le bêta-carotène présent dans la papaye aide à améliorer la vue. La consommation de ce fruit a également un effet positif contre le stress. Enfin, la papaye aide à prévenir la formation de caillots sanguins et réduit ainsi le risque d’AVC et de maladie cardio-vasculaires.

 

Comment cuisiner la papaye ?

Pour préparer la papaye en toute simplicité, coupez-la en deux et retirez les pépins qu’elle contient. Vous pouvez alors l’arroser d’un filet de jus de citron ou de lait de coco sucré puis la déguster à la petite cuillère.

Vous pouvez également prélever la chair de la papaye, la couper en morceaux et l’ajouter dans une salade de fruits.  La papaye peut être mixée dans un blender puis transformée en milk-shake, smoothie, glace ou sorbet.

Lorsqu’elle est verte, la papaye est utilisée dans des recettes salées. Râpez-la puis blanchissez-la quelques minutes dans une casserole d’eau bouillante puis préparez-la en salade avec une vinaigrette maison. Elle pourra également entre transformée en une délicieuse soupe.

 

Que contient la papaye?

Catéchines
Les principaux composés phénoliques (une vaste famille d’antioxydants) que renferme la papaye sont des catéchines5. Une consommation élevée de catéchines est associée à un risque plus faible de décès par maladies cardiovasculaires6. Leurs bienfaits sur la santé ont surtout été étudiés avec le thé vert, qui est connu pour en être l’une des meilleures sources (il a une concentration au moins 2 fois plus élevée en catéchines que la papaye)17,18. Les effets spécifiques des catéchines de la papaye ne sont pas encore bien connus.

Caroténoïdes
La papaye contient du bêta-cryptoxanthine, un antioxydant de la famille des caroténoïdes qui donne aux fruits et aux légumes une couleur jaune ou orangée. La papaye serait une source importante de ce caroténoïde, qui est un précurseur de la vitamine A (c’est-à-dire que le corps transforme les caroténoïdes en vitamine A selon ses besoins)7. D’ailleurs, une consommation régulière de papaye pourrait augmenter la concentration sanguine de bêta-cryptoxanthine chez l’humain8. Ce caroténoïde aurait aussi une activité anticancérigène observée in vitro et chez l’animal9. Il pourrait également réduire le risque d’athérosclérose chez l’humain7.

La papaye contient aussi du lycopène, un autre pigment de la famille des caroténoïdes, rouge celui-là. Plus le fruit est mûr, plus il contient une quantité élevée de lycopène19. Plusieurs études ont indiqué qu’une augmentation de la consommation d’aliments riches en lycopène diminuait les risques de cancer de la prostate20.

La papaye fraîche et son jus seraient de meilleures sources de caroténoïdes biodisponibles que la papaye séchée14. La papaye séchée en demeure cependant une source intéressante.

 

 

Ce latex dont on extrait la papaïne, est un enzyme qui a des propriétés comparables à celles de la broméline de l’ananas ou de l’actidine du kiwi. Cet enzyme attendrit la viande et empêche la gélatine de prendre.

Print Friendly, PDF & Email